• ITW réalisée par Hubert GUILLAUD le 5 juin 2007 - http://leromanais.free.fr

     

     


    1 commentaire
  • Samedi 24 mars a été inaugurée la permanence de l'UMP de la Drôme des collines en soutien à Nicolas SARKOZY dans un premier temps...

    La présence d'élus municipaux, cantonaux et régionaux, sans oublier Gabriel BIANCHERI, député de la 4ème circonscription et secrétaire départemental de l'UMP, a été fortement appréciée par les plus de 200 militants qui ont afflués vers notre nouveau lieu de rencontre, 35 rue Guillaume à Romans-sur-Isère, où chacun est le bienvenu.


    2 commentaires
  • Le 5 mars dernier, une délégation de la 4ème circonscription se rend au QG de campagne de Nicolas SARKOZY. Olivier UBEDA et Roger KAROUTCHI nous accueillent et nous donnent les dernières consignes de campagne.

    Dans cette dynamique, la délégation se rend à l'Assemblée Nationale invitée par Gabriel BIANCHERI pour la visite du Palais Bourbon.

    Une journée formidablement motivante.

    Sans oublier le passage obligatoire sur les Champs Elysées devant la statue du Général DE GAULLE.


    3 commentaires
  •  

    Le 14/02/2007 à 20h46

    Le responsable du PS pour l'économie quitte ses fonctions en pleine campagne. Le député de la Drôme serait parti pour des "raisons personnelles". Il souhaiterait se consacrer à sa circonscription. Mais, selon des proches, son départ serait lié à l'organisation générale de la campagne.

     

    source : http://www.dioranews.com


     


    4 commentaires

  • Pseudo Complot et promesses démagogiques !!


     


    Hier à Grenoble, Ségolène ROYAL n'a pas fat dans la demi-mesure pour
    tenter de s'attirer le vote des jeunes. Il est vrai que le Mouvement
    des Jeunes Socialistes avait ouvertement fait campagne contre elle lors
    des primaires socialistes et qu'il a donc beaucoup à se faire pardonner
    pour avoir accès au gâteau. 3500 jeunes bien sages étaient donc là pour
    entendre la litanie des promesses et les déclarations populistes en
    tous genres.



    Acte 1 : Les médias sont méchants, ils ne nous respectent pas, ils
    veulent nous piéger, bref ils sont contre nous mais nous restons
    debout. Ségolène
    ROYAL s'inspire ici des méthodes qui réussissent bien aux grands
    leaders populistes en jouant le camp du peuple contre celui des élites.

    Face à elle, un prétendu mur composé des "médias amis du pouvoir [...]
    qui se demandent tous les jours si elle va tenir ». Elle a parlé aussi
    de ceux « qui relaient tous les coups, tous les pièges, toutes les
    chausse-trapes ». Il est vrai que cette stratégie de victimisation
    a permis à d'autres leaders politiques, surtout démagogues, d'exister
    alors pourquoi ne pas l'utiliser aussi ? L'absence totale de
    possibilité de remise en question semble être l'une des principales
    qualités de la candidate socialiste.




    Acte 2 : Je promets aux jeunes de m'occuper d'eux à coup de promesses
    mirobolantes. Alors que certains leaders socialistes accusent d'autres
    candidats de faire des promesses sans se soucier de la dette abyssale,
    Ségolène ROYAL n'y est pas allée de main morte. Si elle affirme qu'elle
    ne veut pas d'un projet où les jeunes sont infantilisés, les promesses
    étalées hier soir sans discernement vont dans un tout autre sens. La
    candidate devait reprendre à son compte l'une des idées chères au MJS :
    l'allocation d'autonomie ou « RMI jeune. » Cette allocation, dont le
    montant pourrait être de 500 à 900 euros, serait accordée sous
    condition de ressources. Le coût net global de la mesure est évalué par le PS à 7 milliards d'euros.
    Puis le droit à un prêt gratuit de 10 000 €uros, la « carte santé jeune
    », permettant des consultations médicales gratuites, le « droit à
    apprendre à son propre rythme » (cela veut dire quoi concrètement ?
    Mystère, peut être le droit au redoublement à vie ?). Elle a également
    proposé «la contraception gratuite pour les filles de moins de
    vingt-cinq ans





    Bref, 10 Milliards de dépense promis en 90 minutes, cela fait cher
    sachant qu'il reste 3 mois de campagne. Où s'arrêtera la démagogie ?
    L'équipe de www.segostop.com rappelle que la génération de nos parents
    nous laisse une dette de 2000 Milliards d'€uros. Ce chiffre colossal
    montre à lui tout seul que les candidats qui se préoccupent vraiment
    des jeunes seront ceux qui se soucieront de la réduction des déficits
    !!! Voila la priorité pour la jeunesse et non pas des promesses
    pharaoniques sans aucun financement possible. Seulement voilà, pour
    faire cela il faut un peu de courage.

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique